jeudi 8 juin 2017

Les liens d’amitié entrre Sigognais et Volmunstérois perdurent


A chaque visite en Charente, les Sigognais resserrent les liens d’amitié  avec les Volmunstérois grâce au jumelage entre les deux communes et l’organisation de visites par les comités de jumelage. Il y a trente quatre ans ce fut la première  rencontre à Sigogne.

Photos Marie-France Schwartz

Sur la place de la mairie de Sigogne, de nombreux  Sigognais accueillaient le mercredi  24 mai 2017, une quarantaine de Volmunstérois dans le cadre du jumelage. Le voyage en TGV était plus confortable que les  wagons à bestiaux de septembre 1939. 

Premier voyage

Grâce à la correspondance scolaire   mis en place par Joseph Sprunck et Alain Blanc, respectivement directeur des écoles de Volmunster et de Sigogne, le premier séjour   de quarante élèves de l’école Adolphe Yvon a été organisé du 19 au 23 avril 1983 pour les élèves des cours préparatoire et moyen Ils étaient accompagnés d’une dizaine d’adultes qui avaient tissé des liens d’amitié à titre privé suite au séjour suite à l’évacuation en 1939. Le maire Jean Seibert et son adjoint Lucien Paltz les accompagnaient également pour prendre contact avec la municipalité.

Visite de la Venise verte





L’amitié au coeur de la rencontre. Les Sigognais avaient préparé une belle sortie le vendredi 26 mai dans  le marais poitevin qu’on appelle aussi, la Venise verte.
« Accompagné d’un guide-batelier, nous avons pris place dans une barque. Le batelier a ramé seul et a   donné
 de nombreuses informations sur le Marais Poitevin. Il a évoqué les thèmes aussi variés que l’histoire, l’architecture paysagère, la gastronomie ou la faune et la flore. du marais  


Pour parfaire le tout, après avoir évoqué les légendes du marais, le batelier a montré  « Le feu sur l’eau ». nous rapporte Marie-France Schwartz.



Au musée, les Volmunstérois ont appris l’histoire  du Marais poitevin, un espace naturel protégé entièrement façonné par l'homme.

Repas amical

Au retour,  Sigognais et Volmunstérois se sont retrouvés à la salle polyvalente pour un repas convivial. 


Après les mots de bienvenue du maire de Sigogne et de la présidente du comité de jumelage,  Christian Seibert, adjoint au maire de Volmunster prononce son allocution dans laquelle il évoque les liens d’amitié  entretenus grâce à des visites régulières organisées par les deux comités de jumelage. Il a rappelé que c’est grâce à al correspondance scolaire à l’initiative d’Alain Blanc et de Joseph Sprunck en 1981, que ce jumelage s’est réalisé. 

Une page dramatique

“Les drames de l’histoire et l’enthousiasme des enfants, deux éléments fondamentalement différents sont à l’origine d’un rapprochement étonnant entre les communes de Volmunster et de Sigogne. Rien de commun entre ces deux villages, si ce n’est une page dramatique de l’histoire de France, dictée par une guerre sanglante et un exode déchirant mettant en présence les populations de deux communes en septembre 1939.” disait Alain Blanc dans son allocution le  11 avril 1984, lors de la réception à  Volmunster.

Ambiance lorraine



Pour mettre de l’ambiance, Yvonne Fischer, Marie-France Schwartz et Virginie Henner, habillées en tenue lorraine ont invité à chanter   l’assistance le chant patriotique Ô Lorraine, mon cher pays.,  A  la fin du repas, elles ont chanté 
Main, main, main dans la main, repris par l’assistance. Lors de ce dernier chant, quelques larmes coulèrent, tellement il a ému les convives. Le samedi 27 mai, ce fut le retour, en attendant la visite des Charentais en 2019. « Dans ces voyages, ceux qui ont vécu l’exode sont de moins en moins nombreux, mais grâce  aux correspondants scolaires de nombreuses amitiés se sont créées entre de nombreuses familles. En réalité, ces voyages en Charente sont de vrais pèlerinages et permettent aux jeunes   de ne pas oublier ceux qu’ont vécu les anciennes générations, évacuées en Charente dans des conditions très précaires.» souligne Marie-France Schwartz.
Joseph Antoine Sprunck