mercredi 14 novembre 2018

Les arbres et les champs le 27 novembre à Volmunster


Exposition à Medelsheim


Quel miel choisir?


Commémoration du centenaire du 11 novembre à Bitche



La commémoration  du 11 novembre ont revêtu à Bitche  un caractère particulier que leur confère le Centenaire célébré cette année.
Elle a débuté par le dépôt de gerbes et l’inauguration d’une plaque commémorative sur la tombe du Général de brigade Trumelet-Faber, né à Bitche et mort pour la France en 1916. Il a été  suivi de l’hommage aux morts du conflit et en particulier des Malgaches et Algériens morts pour la France au cimetière militaire. Une messe a été célébrée pour la paix et à nos morts de la Grande Guerre et des conflits suivants à 10h à l église Sainte-Catherine. 

Photo Montag

La Porte de Strasbourg avait servi en 1918 d’arc de triomphe aux forces françaises victorieuses rentrées à Bitche. 



En ce 11 novembre 2018 et pour réveiller cette mémoire, l’édifice a revêtu son décor du 22 novembre 1918. 







Pour assister au passage  du défilé militaire sous la porte de Strasbourg, un millier de personnes de Bitche et des environs y ont assisté ainsi qu’à  la commémoration devant le monument aux morts.
Des détachements militaires du 16e bataillon de chasseurs de Bitche et d’autres ont été  accueillis par les invités officiels et les représentants de la Ville de Bitche. Ils ont eu  l’honneur de refaire symboliquement leur entrée à Bitche avec de figurants en costumes d’époque. 
Gérard Humbert a dans son allocution évoqué, non seulement le combat des poilus, mais aussi la situation des   jeunes alsaciens-lorrains mobilisés dans l’armée allemande.
A  15 h Les chorales « Chor 2000 » de Contwig, « Gospel and Praise » de Zweibrücken-Mittelbach et « Méli-Mélodies » de Petit-Réderching se sont produits ensemble à l’église Sainte Catherine de Bitche à l’occasion d’un concert célébrant l'amitié franco-allemande. Ces chorales se sont également produits jour même également à Zweibrücken.






Reportage  de Joseph Antoine Sprunck

Photo de Georges Krener

Invitation à l'ouverture de notre Conscience

 · 
"Le bois que l’on utilise pour faire du feu est appelé du bois mort. Ces branches ternes, noires, tordues, le feu les transforme en lumière, en chaleur, en énergie. Vous direz : « Nous savons cela, mais en quoi ces branches nous concernent-elles ? » Elles vous concernent parce que, symboliquement, elles existent aussi en vous. En vous aussi, vous avez accumulé du bois mort qui n’attend que d’être brûlé… Toutes les tendances égoïstes, passionnelles, toutes les manifestations de votre nature inférieure sont comme du bois mort. Faites-les brûler au feu de l’esprit, au feu de l’amour divin, et elles aussi produiront lumière, chaleur et vie.
Le feu nous enseigne qu’il y a partout une matière à brûler. Regardez encore : dans les églises on allume des bougies et des cierges. S’ils servaient seulement à l’éclairage, depuis la découverte de l’électricité ils n’auraient plus d’utilité. Mais puisqu’un tel rite a été conservé, il est bon d’en approfondir le sens : à l’image de cette cire qui se consume pour entretenir la flamme, nous aussi nous devons brûler une matière en nous afin d’entretenir notre lumière intérieure."
Omraam Mikhaël Aïvanhov

Trois médaillés aux anciens combattants


  
Photo Marie-France Schwartz

Lors de la commémoration de l’Armistice  à Rolbing, Claude Schwartz, vice-président de  la section de l’UNC de Rolbing et environs, a remis  la médaille de la reconnaissance de la nation au porte-drapeau Antoine Schwartz, la croix du combattant à Daniel Schurter et à Germain Romang. A l'issue de cette cérémonie le maire de Rolbing Roger Schwarz dans son allocution a relaté brièvement la guerre 14/18, plus précisément dans notre contrée particulièrement touchée par ces évènements graves. Il a rappelé le devoir de mémoire pour que de telles catastrophes ne se produisent plus.


J.A.S.

mardi 13 novembre 2018

Forum sur les métiers à Sarreguemines


Informer les jeunes sur les différents métiers de la Défense,  de la Sécurité, de la surveillance et de la protection des citoyens et les orienter dans leurs choix, tel est l’enjeu du Forum qui se tiendra au Foyer Culturel 3 rue Jacques Roth à Sarreguemines.
Armée de l’Air, de Terre, Marine Nationale, Sapeurs-pompiers, Gendarmerie Nationale, Police Municipale, Société de surveillance, EPIDE de Strasbourg, Service Militaire Volontaire, Administration Pénitentiaire, Organisme de Formation du domaine de la Sécurité et de la Surveillance seront représentés. 
Organisé par la Mission locale de Sarreguemines avec le soutien financier de la région Grand Est et de la DIRECCTE, ce forum offre aux jeunes l’opportunité de découvrir ces métiers en échangeant avec les professionnels présents. Ils pourront également prendre connaissance des différentes formations, des parcours professionnels, ainsi que des possibilités de recrutement. 
Il se déroulera vendredi 30 novembre 2018 de 9H à 12H30.
Les jeunes intéressés peuvent s’inscrire auprès du secrétariat de la Mission Locale au 03 87 95 72 74.
Les conseillers de la structure restent à disposition pour toutes informations complémentaires. 
Aussi afin d’informer les jeunes que vous rencontrez, nous nous permettons de vous faire parvenir une affiche. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir la mettre en évidence dans votre espace public.


La directrice,
Paula Vicencio