mardi 23 avril 2024

Les chevreuils n’ont pas peur d’entrer au village

 

Photo J.A.S.


Durant de nombreuses années, lors des nouvelles constructions après 1960, personne ne clôturait son potager. Hélas, les chevreuils sont devenus si nombreux qi’ils viennent régulièrement dans les potagers ou les espaces verts pour se nourrir. Ils aiment paticulièrement se nourrir de  bourgeons et  certaines plantes potagères. Et c’est ainsi que de nombreux  potagers ont dû être clôturés, sinon, il n’y a pas de récolte.


J.A.S.

Sur mon chemein...

 

Photo J.A.S.


Avec -4,6° ce matin, les fleurs du cerisier ont bruni, adieu les bonnes cerises.

lundi 22 avril 2024

C'est bientôt la foire du premier mai

La municipalité de Volmunster organise  le mercredi 1er mai  de 8 h à 18 h  la quarante septième foire . Elle se tiendra dans les rues de Sarreguemines, Adolphe Yvon et Bitche  et la Place de la mairie. A cette foire de marchandises diverses,   les  aviculteurs, les  horticulteurs et  les producteurs locaux du Bitcherland seront également présents. Plusieurs associations locales tiendront des stands de boissons et de restauration avec des plats régionaux. Des manèges pour enfants seront sur la Place de la Mairie.





Circulation


Les clients pourront venir à Volmunster uniquement  en passant par Ormersviller et par la voie rapide Bitche- Pirmasens. Par arrêté départemental, la circulation sera interdite sur  la D85 de Weiskirch à Volmunster, sauf pour les exposants ainsi que dans les rues prévues pour les exposants. Afin qu’il y ait une liaison entre la rue de Bitche et celle du Moulin, la rue du Presbytère,  tout stationnement sera interdit et sera à sens unique, dans le sens rue de Bitche vers  la rue du Moulin.

Sur mon chemin...

 

Photo JAS

Le soleil est revenu alors qu'il faisait -2,6°

dimanche 21 avril 2024

Balade musicale : Manuel de Falla

 


Portrait de Manuel de Falla vers 1910, Paris

1909. Le compositeur andalou Manuel de Falla vit à Paris, mais il n'oublie pas l’Espagne. Aussi, quand sa famille lui envoie le livre Jardines de España (Jardins d’Espagne), il plonge dans l’atmosphère des jardins de Grenade et se sent particulièrement inspiré pour composer…
 Manuel de Falla ne s’est encore jamais rendu dans cette ville-là, mais qu’importe ! Il est convaincu qu’il pourra tout de même exprimer, à travers sa musique, l’atmosphère féérique des jardins de Cordoue et du Generalife de Grenade.

Santiago Rusiñol, Generalife (détail), 1898, huile sur toile, 90 x 110 cm, reproduite dans le livre Jardines de España consulté par Manuel de Falla

Jardins du Generalife, Grenade.
Cliquez sur l'image pour admirer les jardins de Grenade au son d'un extrait des Nuits

Le Generalife, situé près du palais mauresque de l’Alhambra, enchante les artistes de l’époque avec ses innombrables fontaines et bassins, sa végétation luxuriante et son architecture aux riches motifs décoratifs…

Mais la composition donnera finalement du fil à retordre à Falla ! .
En 1915 il se rend à l’Alhambra dont il a tant rêvé et met les points sur ses croches. L’année suivante, sa pièce est jouée pour la première fois au Teatro Real à Madrid.
 
Nuits dans les jardins d’Espagne, pièce pour piano et orchestre en trois parties, connaît un succès immédiat et retentissant. Le public est conquis par les rythmes et cadences de la chanson populaire andalouse et par l’atmosphère des lieux que la musique évoque. La pièce tourne dans toute l’Espagne, de Cadix à Saint-Sébastien en passant par Barcelone, et elle s’inscrit durablement dans le patrimoine musical du pays.

Falla, quant à lui, s’est pris au jeu de sa propre musique. Tombé sous le charme irrésistible de Grenade, il s’y installe en 1920

Manuel de Falla, Nuits dans les jardins d’Espagne, détail de la partition originale, vers 1915

Maison-musée Manuel de Falla, Grenade. Photo : Dorota Strzelecka, CC BY 4.0


"Écoute le bruit des fontaines dont la mousse a détourné les eaux ; regarde les jardins qui se montrent à travers ces arcades à demi tombées" 

Chateaubriand évoquant Grenade

Sur mon chemin...

 

Photo J.A.S.

Un tricycle de transport écologique pour faire les courses.

samedi 20 avril 2024

Sur mon chemin. ....

 

Photo J.A.S.

Un genêt vient de pousser tout seul sur le sentier des moulins. C'est grâce aux oiseaux qui dispersent les graines que les plantes s'implantent. Si le sol lui convient, la graine d'une plante se développe, sinon, elle meurt.