vendredi 17 août 2018

Pique-nique transfrontalier pour renforcer l'amitié franco-allemande

Des relations amicales entre Brenschelbach (Sarre) et Ormersviller (Moselle) existent depuis toujours. Elle s’est concrétisée officiellement en 1973  afin d’améliorer la communication entre les deux villages.

Historique

Le protectorat de la Sarre   fut placé sous tutelle française au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il a été rattaché à la RFA le 1er janvier 1957, suite à un référendum organisé en octobre 1955. 
Le 22 janvier 1963, le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer signaient un traité de coopération destiné à sceller la réconciliation entre la France et la République Fédérale d’Allemagne. Cela ne suffisait pas pour améliorer les communications entre Ormersviller et Brenschelbach.  Situés de part et d’autre de la frontière à 2 km, à partir du 1 er janvier 1957 les habitants de ces deux villages devaient faire un détour de  10 km de jour et 25 km de nuit pour se rencontrer, car le poste  frontière  de la gare de Brenschelbach était fermé de nuit. C’est à cette époque que de nombreux frontaliers commençaient à travailler en Allemagne et étaient astreints à ces détours  C’est à la suite de la première rencontre en 1973, des anciens combattants du 32 ème régiment d’infanterie de Tours  que Roger Sprunck, maire d’Ormersviller et 

Dieter Schmidt

Dieter Schmidt, maire de Brenschelbach, ont décidé de s’unir  pour tenter d’infléchir les autorités gouvernementales  pour autoriser aux frontaliers d’utiliser le passage de la frontière sur la route d’Altheim. 

Amitié scellée par un banc

Trois photos de Dominique Stauter

Pour marquer cette unité, les deux conseils municipaux se réunissent en 1982 au café Nicklaus à Ormersviller pour améliorer la situation. Ce sera en mai 1982 que les ouvriers frontaliers auront le droit d’emprunter la route d’Altheim. Suite à cet accord, en mars 1988, un banc fut installé à la frontière par Paul Andrès d’Ormersviller et Walter Wagner  de Brenschelbach. En 1996, une petite aire de pique-nique avec table fut aménagée par Ewald Martin, maire d’Altheim, Dieter Schmidt et Roger Sprunck. Pour maintenir et renforcer l'amitié franco-allemande, chaque année,  un pique-nique a été organisé le vendredi 27 juillet sur l’aire de pique-nique européen située sur  la route d’Altheim à hauteur de la borne-frontière par Dieter Schmidt ancien maire de Brenschelbach et Marcel Vogel, maire d’Ormersviller


 en présence de nombreux élus français et allemands et du sous-préfet de Sarreguemines.

Joseph Antoine Sprunck



Le chien et le taureau




En prenant le sentier des moulins le long de la Schwalb, Marcel rencontre avec son chien Réglisse le  taureau des Hidgland Cattle. Tout d’abord  notre petit chien observe le taureau.Ils se regardent dans les yeux  pendant un laps de temps.   Va-t-il  l’attaquer?  La grande  taille du taureau le fait renoncer.


J.A.S.

Jardin de méditation de Saint-Bernard




Le dimanche 19 août à l'occasion de la journée monastique à Sturzelbronn, ancienne abbaye cistercienne, les Amis de l'Abbaye de Sturzelbronn vous proposent un moment de pause dans le Jardin de Méditation St Bernard situé derrière l'église. Quittez pour un moment le 21ème siècle , prenez place sur un des bancs  en  choisissant de lire un ou plusieurs panneaux avec les Paroles de Saint Bernard . "Profitez d'un moment de recueillement, de contemplation" comme dirait Bernard de Clairvaux.  Ecoutez le Silence du lieu.

Meditationsgarten des heiligen Bernard von Clairvaux ( auch auf deutsch)
-am Sonntag 19. August in STURZELBRONN, ehemalige Zisterzienserabtei , lädt Sie der Freundeskreis vom Kloster Stürzelbronn ein, zu einer kleinem Pause im Meditationsgarten vom heiligen Bernhard von Clairvaux . Verlassen Sie für einen Moment das 21. Jahrhundert , nehmen Sie Platz auf einer der Holzbänken und lesen Sie ein oder mehrere Schilder mit den Worten vom heiligen Bernhard . Geniessen Sie ein Moment der Einkehr . Lauschen Sie der Stille des Ortes.

Les Amis de l'Abbaye de Sturzelbronn
10 route du Muhlenbach
F 57230 STURZELBRONN
ger.rit@wanadoo.fr
03 87 06 20 15

L’application mobile du Sydeme

 Sydem’app, l’application mobile du Sydeme est désormais disponible sur les Stores en version Android et IOS. 
Avec le lancement de sa nouvelle application mobile, le Sydeme donne accès aux habitants de son territoire à un nouvel outil idéal pour récupérer ses sacs multiflux et trier ses déchets en toute simplicité ! 
Grâce à la fonction géolocalisation de cette application, trouvez rapidement les lieux de permanences multiflux, les déchèteries, les plate-formes d'enlèvement du compost et les points d'apport volontaire (verre, papier, textiles) proches du lieu où vous êtes ou d'un lieu que vous entrez dans votre recherche. 
Plus d’infos sur le site internet du Sydeme, cliquez ici.

Téléchargez l’application dès maintenant sur : 





Beaucoup de pèlerins à la chapelle Saint-Joseph


 Par un temps clément, l’association les Amis de la chapelle Saint-Joseph, présidée par Gilbert Zahm a accueilli plus de 1 600 pèlerins  pour la fête de l’Assomption et de   l’amitié franco-allemande.

Photos Joseph Antoine Sprunck
Pour la fête de l’Assomption, plus  de 1 600 personnes du Bitcherland  et de la proche Allemagne sont venus  à pied, en voiture    en pèlerinage à la Chapelle Saint-Joseph à Ormersviller. Ils ont assisté le matin  

Le curé Stéphane Pontello prononce les mots d'accueil.

à l’Eucharistie concélébrée par le curé de Volmunster, Stéphane Pontello et  l’abbé  Formose Mendy, assistés du diacre Bernard Dillenschneider qui a traduit en allemand à plusieurs  reprises les interventions du prêtre. 

Le diacre Benard Dillenschneider  traduit en allemands les différentes interventions.
La chorale Saint-Pierre de Volmunster, sous la direction de Jean-Marie Langbour, a animé la messe avec des chants en français, allemands et en latin afin que les pèlerins de France et d’Allemagne puissent participer aux différents chants. A 15h, les vêpres ont été célébrées à la chapelle pour les pèlerins  de l’après-midi.









Un repas pour 700 personnes


Dans un temps record, les repas ont été distribués  en self service grâce à une organisation exceptionnelle mise en place par une soixantaine de bénévoles. Près de 700 pèlerins ont partagé le repas du pèlerin sous le chapiteau et à l’extérieur. 













Delphine et Jean Schaff, ancien directeur d'école à Ormersviller, avec Roland Nicklaus avec restaurateur.  


D’autres se sont contentés de grillades ou ont fait pique-nique.   Beaucoup   ont profité de cette grande fête   pour se revoir et se rencontrer. Avec la création de ce pèlerinage en 1980  les manifestations transfrontalières se sont multipliées et ont   rendu l’amitié franco-allemande plus forte. D’ailleurs ce pèlerinage a joué un très grand rôle  dans le rapprochement des élus  français et allemands  de part et d’autre de la frontière.  

Joseph Antoine Sprunck


mardi 14 août 2018

Sixième marche transfrontalière


Création d’un boulodrome à Volmunster



Photo J.A.S.
Sylvain Oswald et Uli Gab ont préparé les travers de chemin de fer.
Sous l’impulsion d’Uli Gab, une section de joueurs de boules a été créée au sein de l’Association Le Colimaçon, présidée par Pierre Schaff. Le boulodrome sera réalisé sur l’aire de jeux à la rue du Stade. Prochainement le terrain sera décapé, et encadré par d’anciennes traverses de chemins de fer parles membres de la section. Samedi matin Uli Gab et Sylvain ont préparé ces traverses pouvoir les poser dès que le terrain sera décapé.